Carrière Roffat : enfin !

Ça y est ! Le préfet de l'Ardèche a rendu sa décision concernant la demande de réouverture de la carrière du "Malpas" par la société Roffat. Dans un arrêté d'une trentaine de pages (CLIQUEZ ICI) en date du 13 juin dernier (et publié hier), le préfet de l'Ardèche autorise l'exploitation de la carrière de Lamastre au lieu-dit "Malpas" en évoquant différentes raisons :

Arrêté préfectoral - Carrière Roffat (1)

Arrêté préfectoral - Carrière Roffat (2)

Il estime tout d'abord que l'Ardèche a besoin de plus de matériaux et que dans le secteur de Lamastre, il n'existe pas de site de production de granulats. Il pense également que la présence d'une carrière à Lamastre permettrait une réduction des coûts du transport des granulats, ainsi que leur prix de vente.

Ensuite, comme nous l'avions dit dans différents billets sur le site, le préfet de l'Ardèche considère que "la présence d'un site de production sur le secteur de Lamastre réduirait la circulation des camions et les distances parcourues dans la vallée du Rhône qui se limiteraient à un périmètre plus local (réduction des rejets de CO2).La réouverture de ce site à Lamastre aura donc des effets bénéfiques sur l'environnement.

Par ailleurs, il ajoute que le secteur des granulats est source d'emplois directs et induits, comme nous l'avions également souligné durant l'enquête publique sur ce site.

Pour ce qui est des risques liés à l'exploitation de la carrière (impact paysager, bruit, poussière...), le préfet considère que les mesures qui seront prises par la société Roffat (et qui sont précisées dans le présent arrêté) sont suffisantes

Ainsi, le préfet de l'Ardèche, qui est le représentant de l'Etat dans notre département, a suivi les avis de la commissaire-enquêtrice (qui avait rendu un rapport très complet en janvier dernier) et de la commission départementale de la nature, des paysages et des sites (CDNPS).

Nous nous réjouissons d'une telle décision car elle va dans le bon sens. En effet, la réouverture de cette carrière, contrairement à ce qu'affirmaient les opposants au projet, est une bonne nouvelle pour le développement économique et industriel de notre belle commune. Cette nouvelle activité sur notre canton sera source d'emplois (peut-être peu au début, mais en tant de crise, chaque emploi est bon à prendre!).

Lamastre Carrière Roffat préfet de l'Ardèche réouverture